Programmes Var Semaine d’Information sur la Santé Mentale 2014

fichier pdf programme 2014

Planning Activités du Gem 2014

fichier pdf planning activités GEM

Meilleurs Voeux !!!

Vous avez reçu un crédit de 365  jours, valables du 1er janvier au 31 décembre 2014, profitez bien mais surtout n’en abusez pas, veuillez le consommer avec modération.

Bonne Année

Sortie à l’Abbaye du Thoronet (22 0ctobre 2013)

Rendez vous était pris, une semaine à l’avance devant le gem « un autre chemin » pour cette sortie dont nous parlions depuis longtemps. Ça y est c’est le jour J, embarquement immédiat, à bord du véhicule du gem de Toulon. Au terme de quelques dizaines de minutes nous arrivons au lieu dit. Fondée en 1147 par des moines bénédictins désireux de renouer avec leur saint (benoit) on les appelle à présent les cisterciens. Nous voici à présent dans le cellier qui servait principalement de garde-manger. Allons faire un tour dans le sanatorium via le cloitre. On  trouve des milliers de pièces oxydées dans le fond de cette « fontaine », et nous voici à présent dans la salle capitulaire : c’est ici que les moines se réunissaient pour lire un chapitre de l’ordre des bénédictins par jour (ils sont au nombre de 73 dans cet ordre). On trouve comme symbole de cet ordre la pomme de pin qui symbolise en quelque sorte la solidarité (chaque petit moignon de cette pomme de pin est solidaire et ne peut exister sans les autre), comme autre symbole il y a aussi le roseau qui symbolise la rigueur. Continuons notre route pour aller à la chapelle qui possède une résonnance hors du commun et une décoration bien mince ; nous avons d’ailleurs pu écouter un petit extrait de l « hallellujah. Nous sommes tous rentré content apres avoir pic-niqué et bien rigolé… un pti café sur la commune et a bientôt pour de nouvelles aventures !

Cédric M.

Abbaye du Thoronet
Album : Abbaye du Thoronet

3 images
Voir l'album

 

 

SAINTE-MARGUERITE … NOUS VOILA !!!

Séjour 2013 ainte Marguerite
Album : Séjour 2013 ainte Marguerite

3 images
Voir l'album

Ça y est : l’heure du grand départ a sonnée. Nous, gémiens et gémiennes de Forts Ensemble, nous nous dirigeons vers le quai de
gare afin de prendre le train qui nous mènera en gare de Cannes (le temps d’immortaliser ce moment sur carte micro SD via l’appareil photo du gem et
direction notre première escale). Dans le wagon, certains discutent, d’autres regarde le paysage et prennent quelques photos avec leurs téléphones portables…
d’autres encore ont un peu de mal à se réveiller. Quelques gares plus tard, nous pouvons entendre : « Cannes… ici Cannes, assurez vous de ne rien
avoir oublié à votre place ». Coup de chance : nous avons un bus rapidement qui nous déposent au port ; c’est ici que Forts Ensemble
rejoint ses homologues Cannois et Marseillais nous nous comptons et recomptons et enfin, embarquons sur le bateau qui nous mène vers sainte-marguerite. Au
bout d’une demie heure environ, nous débarquons enfin sur l’ile… direction le grand Fort, celui là même où fût enjôler
le frère du roi Louis XVI dit « l’homme au masque de fer ». Le temps de poser nos bagages et déjà nous partons au cœur de l’île, cela n’est
pas sans rappeler quelques souvenirs vécu par certains adhérents venu l’année dernière… bientôt, nous nous trouvons un endroit fort sympathique à deux pas de
la plage afin de pique-niquer. Tout le monde mange de bon Aloie et pour certains et certaines, après le repas c’est baignade !clic clic, re-clic
encore et encore des photos qui seront jointes à cet article ! Nous repartons vers le Fort par petits groupes un p’ti café une fois rentrés en attendant nos
chambres, puis l’heure et venue d’aller prendre nos quartiers, ensuite direction le foyer où nous attendent babyfoot et jeux des palets, les parties
s’engagent se suivent mais ne se ressemblent pas… ça y est : le repas est prêt, chacun met la table à sont rythme et chacun se régale… puis redirection
au foyer, il y en a certains qui regarde la télé, d’autres jouent au babyfoot puis viens l’heure de dormir…

Le lendemain matin  petit déjeuné copieux pour tout le monde puis réunion intergem pour échanger nos manières de voir les choses de
GEM en GEM, c’est pour le moins instructifs… puis c’est repartit pour un pique-nique et la baignade pour certains, paysages magnifique mitraillé par
l’appareil photo, tout le monde se prête au jeu, le temps devient gris et il menace de pleuvoir il nous faut rentrer au Fort avant la pluie et rassembler
nos affaires car nous partons cette après midi nous avons le bateau et le train a prendre… c’est sans difficultés que nous regagnons le continent allez, un
p’ti tour de bus (à étage) pour le retour vers la gare et puis que nous avons le temps un p’ti café ou thé ou encore coca afin de ravir tout ce petit monde
s’il ne l’était pas déjà. Quelques dernières photos, et directions la gare de Cannes où renseignement pris nous devons attendre plus d’une heure, alors
pendant que certains gardent les bagages, d’autres vont tuer l’heure de trop dans un petit café italien bien sympathique puis notre train arrive, tous le
monde monte a bord et nous rentrons vers nos destinations respectives. A bientôt pour de nouvelles aventures intergem plus palpitantes encore !!!

Pour le GEM Forts
Ensemble, Cédric M.

Expo l’Oeil en Seyne (Villa Tamaris Pacha)

Zoom sur l’exposition « Voyageur des Mers » par Phillip Plisson que nous avons pû visiter dans le cadre de notre association : le groupe d’entraide mutuelle « Forts Ensemble ». Nous étions un peu moins d’une demi-douzaine, par une belle après-midi d’octobre, à nous rendre à la Villa Tamaris Pacha, afin d’admirer les oeuvres de l’artiste et photographe précité. L’entrée en matière ce fait admirablement forte à elle seule : les photographies exposées sous forme de tableau sont entêtant de réalité; à vrai dire, quand on regarde cette gondole vénitienne sur l’eau, on a presque l’impression que celui qui la guide va nous tendre la main afin que nous le rejoingnont pour ce grand voyage. Et un peu plus loin, ce feu d’artifice, immortalisé sur le vif, nous décoiffe au premier coup d’oeil. Idem pour la baie du mont saint michel que contemple une classe de primaire d’un air interrogateur.
Un peu plus haut ce sont les bateaux à proprement parler qui sont à l’honneur, au second étage par exemple se sont les marins sauveteurs , les hélicoptères militaires qui sont mis à la disposition du regard des curieux. non que les phares exposés eux aussi ne nous déplaise, mais pour ma part c’est au dernier étage que je me suis presque le plus « régalé les yeux ». Il y était notamment exposé des coques de bateaux fendues où encore rongés et piqués par la rouille et c’est cet effet qu’est la décomposition naturelle du matériaux qui m’as (presque le plus) « saisis.
Pourquoi dis-je « presque le plus saisis » ? Le fait est, qu’au sous sol, une autre exposition nommé « mon histoire naturelle » par Jean-Marie Cartereau, nous à fait pénétré d’abord dans un univers un peu plus sombre où désolation et chaos était les maitres mots mais aussi dans un univers où la vie est merveilleuse partout de part ses dessins de drôles de petits animaux ou végétaux selon que vous les interpreteriez de l’une ou de l’autre manière. Un peu plus loin une pièce plongée dans le noir nous invite au « détail de tout se qui est noir » c’est comme cela que je l’ai perçu et c’est ce qui m’as le plus plût. Fin du temps réglementaire, et nous ne sommes pas si loin d’un petit bar sympathique sur la corniche de Tamaris. Poussons la bille jusque là, et retrouvons nous autour d’un café convivial et serein, sous fond de temps gris et nuageux tout de même.
Il est déjà l’heure de se saluer et de nous séparer non sans nous être mutuellement souhaiter un bon week end. À bientôt pour une nouvelle expo !!!

CEDRIC M.

SORTIE A MARSEILLE (19 Sept 2013)

Le train numéro 881482 au départ de Toulon et à destination de Marseille st Charles partira voix A éloignez vous de la bordure du quai, attention au départ.
Et c’est parti pour Marseille, mais nous étant levés depuis tôt le matin, un petit café s’impose et pourquoi pas… un croissant ou un petit pain au chocolat.
Puis quelques belles photographies sur le vieux port en compagnie d’animaux aux étranges couleurs mais qu’importe…
Découverte du quartier du Panier où se trouve la fameuse boutique de la sitcom à succes de france 3 « Plus Belle La Vie », et, juste à côté le bar des treize coins qui n’est ni plus ni moins que la copie conforme du non-moins fameux  » bar du Mistral ». Et quel plaisir de voir ce mur végétal dont les photos seront jointes à l’article.
Un peu plus tard nous arrivons au musée de la veille charité où nous avons déjeunés.
Apres le repas direction le MUCEM dont nous avons visité une partie des expositions, mais avant d’y arriver ou plutôt pour y arriver il nous faut prendre les petites rues,…l’heure tourne allègrelement sans que nous ne nous en rendions compte il est temps pour nous de reprendre le chemin de la gare afin de rentrer. Sur le chemin du retour nous avons eu droit à nos petits extras : boissons fraiches et sandwich dans une grande enseigne de restauration rapide… dans le train de petites discussions s’engagent mais certains ne les suivent qu’à moitié car trop fatigués de cette petite escapade appréciée de tous et de toutes…
Ha oui j’oublié notre guide se trompa tout de même une fois de route, puis deux et comme de bien entendue; jamais deux sans trois…

CEDRIC M.

Mucem Panier Marseille sept 13
Album : Mucem Panier Marseille sept 13

6 images
Voir l'album

 

Janas quand tu nous tiens ! (poème)

1 2 3 4 5 6
Petite escapade
A la forêt de Janas
6 à table pour partager
un repas sous les pins et les euclyptus
puis une partie de pétanque
deux joueuses contre deux joueurs
la partie est serrée
bain de soleil et pause
pour les deux spectatrices
cali se régale du beau tapis bleu
et vas-y que je m’y frotte et refrotte
sweety s’en va flairrer par-çi par là
les volatiles et autres lézard à attrapper
c’est l’heure, nous rentrons sous bonne escorte
du motard juste arrivé, un peu tard
mais cela fait plaisir de le voir tout de même
a refaire, profitons de notre région et ses alentours
et de son climat surtout, agréable jusque tard dans l’année
avant froid, pluie et blizzard

Christof S.

Sortie au zoo du mont-Faron

Deux gémmiens et une facilitatrice, est-ce suffisant pour passer une merveilleuse journée ?
Apparemment oui ! Départ du gem « Forts Ensemble » à l’assaut du mont-Faron…  Enfin, à l’assaut oui ! Mais
en téléphérique tout de même c’est moins long et cela use bien moins les souliers…

Apres avoir pris deux bus qui nous menèrent près de notre destination, tous trois munis de nos pique-niques, embarquons dans la cabine.

Attention ! Et c’est parti pour une ascension de 5 à 6 minutes.

Arrivée là haut, petit passage aux toilettes, explorations et photos du panorama magnifique qui s’offrent à nous…

L’heure tourne plus vite que prévu, il nous faut trouver un endroit pour casser la croûte.Et c’est sans difficultés que nous nous dirigeons vers une des tables en pierre située à l’ombre…

Une fois restauré, un rapide coup d’œil à la chapelle et directos au zoo.

Pour le sens de la visite : suivre Julien !

Bien qu’ayant d’habitude du mal à voir les animaux en cage, c’est sans aucunes difficultés que je me suis confronté à ceux-ci (je crois que nous sommes restés un bon
quart d’heure aux singes) Loup, panthères, et autres ratons-laveurs s’offraient à nos yeux curieux.

L’heure est venue pour nous de redescendre du mont-Faron (toujours en téléphérique…)

Nous regagnâmes le gem peu après via la ligne de bus numéro 18 destination « les Sablettes ».

Une bonne journée s’achève avec des souvenirs plein la tête…

A refaire absolument avec un peu plus de gémmiens et de gémmiens !

Cédric M.

3 Métiers en Poésie

L’apiculteur

Enfumage, équipé de gants anti-piqures,
Et clippage pour éviter un potentiel essaimage,
Quel métier passionnant qu’est l’apiculture,
Celui-ci sans peine a traversé les âges.
La récolte de miel est toute proche,
Et celle de pollen s’annonce aussi…
Alors, l’homme, un lève-cadre en poche,
Prie pour que ces deux-là soit réussi.
Vient la dernière visite avant l’hiver,
Et elles n’ont plus assez de provisions : il faut nourrir !
Grâce au sirop 50-50 qu’il a acheté l’année dernière,
Sinon il verra sa colonie dépérir.
Visite de printemps et là, c’est le bon moment :
Celui de voir si la colonie est exempte de maladies,
Le couvain se porte bien, heureusement :
Point de varroa ni de fausses-teignes dans cette ruche-ci
Puis on divise les essaims c’est toujours sympathique.
On cherche la reine marquée de rouge cette année.
Les abeilles, bien plus passionnantes que les moustiques,
Prouve à l’apiculteur qu’il fait le plus beau des métiers !

 

Le jardinier

Pour trouver une parade à l’actuelle conjecture,

Dans tout ce qu’on connait et dans ses frondaisons,

Laissons donc une place à Chère Dame Nature,

Que nous entretiendrons sûrement avec passion.

Rien d’autres alentours que les arbres et les fleurs,

Qui nous rappelle bien que rien n’est éternel.

Comme on ne sait pourquoi, ce petit bout qui pleure

Rendons au jardinage son esprit solennel.

Comme le petit fauve qui cherche la souris,

Sans la trouver de suite car celle-ci se cache.

Des roses et des épines il faut trouver le prix,

Sous peine d’un jardin, oui, de plus en plus pauvre

Les fruitiers prometteurs d’une bonne récolte,

Ne se sont guère entretenu tout seul.

Et il y aurait presque de quoi crier à la révolte,

A ceux qui sans rien faire mange tout ce qu’ils veulent.

Mais rester là à voir le gazon qui repousse,

Ne m’ennuie certes pas, ou sans outre mesure.

Je garde ce caillou tout recouvert de mousse,

Celui là même, je le dis, qui causa mes blessures.

Un jardin s’entretient, c’est la base de tout.

Et la personne agit avec non plus raison,

Mais c’est bien de passion que de là il s’agit

Sous peine pour moi jardinier, bien de tourner en rond !

 

Le photographe

Pour celle d’identité,  les photos pour les documents officiels : il ne faut pas sourire.

Il y a également un protocole de mesures bien précises et légales à respecter.

En général elles sont souvent faites par des automates, ces mêmes photographies…

Évidemment on se demande où ce sens d’échange humain juste pour quelques photos est passé ?

 

Grâce à toutes une gamme d’appareils de photographie,

Mais aussi et surtout avec l’aide d’un très bon ordinateur,

Nous pouvons rapidement récupérer les clichés saisis,

A condition de laisser parfois au professionnel quelques heures…

 

Pour toutes commandes spéciales, un devis au préalable est établit,

Afin de prendre au mieux en considérations les exigences du client.

Le «voleur d’images» s’assure d’un travail presque chirurgical : net et précis ;

Puisque il aime voir repartir son « modèle » satisfait et content !

 

L’argentique aurait-il encore un présent avec ses bains d’acides révélateurs ?

Quand on passe au numérique évidemment pellicule et carte micro SD n’ont rien à voir…

Et que trouve-t-on dans sa boutique ? Bien sûr des cadres pour photos hauts en couleurs…

Mais comment acquérir d’un photographe chevronné de son métier le plus pur savoir ?

 

CEDRIC M.

1...34567...15

Site du club de badminton d... |
...:: Saint-Claude ::... |
Familles Rurales |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble pour Cézy - Thèmes
| Association de Brasseurs Am...
| Cante Luta