3 Métiers en Poésie

L’apiculteur

Enfumage, équipé de gants anti-piqures,
Et clippage pour éviter un potentiel essaimage,
Quel métier passionnant qu’est l’apiculture,
Celui-ci sans peine a traversé les âges.
La récolte de miel est toute proche,
Et celle de pollen s’annonce aussi…
Alors, l’homme, un lève-cadre en poche,
Prie pour que ces deux-là soit réussi.
Vient la dernière visite avant l’hiver,
Et elles n’ont plus assez de provisions : il faut nourrir !
Grâce au sirop 50-50 qu’il a acheté l’année dernière,
Sinon il verra sa colonie dépérir.
Visite de printemps et là, c’est le bon moment :
Celui de voir si la colonie est exempte de maladies,
Le couvain se porte bien, heureusement :
Point de varroa ni de fausses-teignes dans cette ruche-ci
Puis on divise les essaims c’est toujours sympathique.
On cherche la reine marquée de rouge cette année.
Les abeilles, bien plus passionnantes que les moustiques,
Prouve à l’apiculteur qu’il fait le plus beau des métiers !

 

Le jardinier

Pour trouver une parade à l’actuelle conjecture,

Dans tout ce qu’on connait et dans ses frondaisons,

Laissons donc une place à Chère Dame Nature,

Que nous entretiendrons sûrement avec passion.

Rien d’autres alentours que les arbres et les fleurs,

Qui nous rappelle bien que rien n’est éternel.

Comme on ne sait pourquoi, ce petit bout qui pleure

Rendons au jardinage son esprit solennel.

Comme le petit fauve qui cherche la souris,

Sans la trouver de suite car celle-ci se cache.

Des roses et des épines il faut trouver le prix,

Sous peine d’un jardin, oui, de plus en plus pauvre

Les fruitiers prometteurs d’une bonne récolte,

Ne se sont guère entretenu tout seul.

Et il y aurait presque de quoi crier à la révolte,

A ceux qui sans rien faire mange tout ce qu’ils veulent.

Mais rester là à voir le gazon qui repousse,

Ne m’ennuie certes pas, ou sans outre mesure.

Je garde ce caillou tout recouvert de mousse,

Celui là même, je le dis, qui causa mes blessures.

Un jardin s’entretient, c’est la base de tout.

Et la personne agit avec non plus raison,

Mais c’est bien de passion que de là il s’agit

Sous peine pour moi jardinier, bien de tourner en rond !

 

Le photographe

Pour celle d’identité,  les photos pour les documents officiels : il ne faut pas sourire.

Il y a également un protocole de mesures bien précises et légales à respecter.

En général elles sont souvent faites par des automates, ces mêmes photographies…

Évidemment on se demande où ce sens d’échange humain juste pour quelques photos est passé ?

 

Grâce à toutes une gamme d’appareils de photographie,

Mais aussi et surtout avec l’aide d’un très bon ordinateur,

Nous pouvons rapidement récupérer les clichés saisis,

A condition de laisser parfois au professionnel quelques heures…

 

Pour toutes commandes spéciales, un devis au préalable est établit,

Afin de prendre au mieux en considérations les exigences du client.

Le «voleur d’images» s’assure d’un travail presque chirurgical : net et précis ;

Puisque il aime voir repartir son « modèle » satisfait et content !

 

L’argentique aurait-il encore un présent avec ses bains d’acides révélateurs ?

Quand on passe au numérique évidemment pellicule et carte micro SD n’ont rien à voir…

Et que trouve-t-on dans sa boutique ? Bien sûr des cadres pour photos hauts en couleurs…

Mais comment acquérir d’un photographe chevronné de son métier le plus pur savoir ?

 

CEDRIC M.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Site du club de badminton d... |
...:: Saint-Claude ::... |
Familles Rurales |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ensemble pour Cézy - Thèmes
| Association de Brasseurs Am...
| Cante Luta